Passe Jamais Rien Quotes

Image
Text
Quote about Passe Jamais Rien: QUE SONT DEVENUS TOUS MES AMIS JE ME RAPPELLE ET C'EST PAS SI LOIN DE L'ÂGE OÙ ON METTAIT LE FEU À TOUS LES COINS JE ME SOUVIENS ET C'EST PAS DES RAGOTS ON ÉTAIT PLUS PRÈS DES ALTÈRES QUE DES ÉGAUX PLUS PRÈS DE LA CHEVILLE QUE DU CERVEAU JE ME SOUVIENS ET C'EST PAS SI LOIN MAIS JE PEUX PAS DIRE QUE JE NE REGRETTE RIEN A 15 ANS T'AS LA TÊTE COMME UN GOURDIN ... OÙ T'ES PLUS PROCHE DES MAINS QUE DES HUMAINS J'AI VU DES ATTAQUES AU 'CROISSANT CHAUD' LE MATIN QUI MÉRITAIENT PAS QU'ON NOUS TRAITE D'ASSASSINS..: QUE SONT DEVENUS TOUS MES AMIS MAIS AUJOURD'HUI JE PLEURE ET PUIS J'EN RIS ON S'EST PAS TOUS TIRÉ D'AFFAIRE PAS DE LA MÊME MANIÈRE ON ÉTAIT CHAUDS, TOUS COMME NOS AÎNÉS C'EST PAS LA FAUTE À LA MÈRE MÉDITERRANÉE MAIS JE SAIS QU'ON ALLAIT PLUS SOUVENT AU CINÉ. ON EST MONTÉ SUR TOUS LES ARBRES À BOUT DE BRAS LES POMMIERS, TOUS LES CERISIERS, LES ACACIAS MON FRÈRE! TOUTES LES BRANCHES SE RAPPELLENT DE MOI. ON CUEILLAIT PAS, ON FAISAIT DES RAVAGES ET PUIS LES DEVANTURES ET TOUS LES ÉTALAGES A 15 ANS, TOUT PASSE, PASSE ET DANS L'ŒSOPHAGE... COMME ON FINIT PAR ATTRAPER LA DIARRHÉE ET QU'ON A DIGÉRÉ LES FRUITS AVARIÉS ON S'ATTAQUE À L'ÉPICIER, ON S'ATTAQUE À L'ÉPICIER DE L'ÉPICIER TU PASSES À L'ÉPICIÈRE TU VEUX MANGER TOUTE LA TERRE ENTIÈRE ALORS ON CASSAIT TOUT, ON LÂCHAIT PAS L'AFFAIRE ON A COMMENCÉ À MARQUER DES TERRITOIRES FILS DE CRAO ET DE TOUS LES BARBARES UN CONCENTRÉ DE MÉCHANCETÉ RARE ET TOUS LES JOURS, ON ÉTAIT EN VACANCES MAIS FRANCHEMENT TOUT EST FOUTU D'AVANCE QUAND LE POIDS EST D'UN SEUL CÔTÉ DE LA BALANCE APRÈS LES MUNCHAKUS ET LA CAPE À ZORRO APRÈS LES MOBYLETTES ET LES PETITS VÉLOS Y RESTAIT RIEN, Y FALLAIT DU NOUVEAU CORRIGÉS PAR DES ADULTES À BOUT DE NERFS QUI NOUS AURAIENT BRÛLÉ À L'ESSENCE ORDINAIRE II LEUR EN MANQUAIT LE COURAGE POUR LE FAIRE MOI, Y'A DEUX TROIS CHOSES QUE JE REGRETTE POUR UNE PORTE QUI S'EST UN PEU OUVERTE UN SOURIRE QUI DISAIT, IL EST PAS SI CON. UN ÎLOTIER À QUI J'AURAIS DIT NON ET QUI M'A SAOULÉ AVEC SON INTÉGRATION INTÉGRÉ, JE LE SUIS; OÙ EST LA SOLUTION ? INTÉGRÉ, JE LE SUIS; OÙ EST LA SOLUTION ? INTÉGRÉ, JE LE SUIS; OÙ EST LA SOLUTION ? INTÉGRÉ, JE LE SUIS; OÙ EST LA SOLUTION ?
QUE SONT DEVENUS TOUS MES AMIS JE ME RAPPELLE ET C'EST PAS SI LOIN DE L'ÂGE OÙ ON METTAIT LE FEU À TOUS LES COINS JE ME SOUVIENS ET C'EST PAS DES RAGOTS ON ÉTAIT PLUS PRÈS DES ALTÈRES QUE DES ÉGAUX PLUS PRÈS DE LA CHEVILLE QUE DU CERVEAU JE ME SOUVIENS ET C'EST PAS SI LOIN MAIS JE PEUX PAS DIRE QUE JE NE REGRETTE RIEN A 15 ANS T'AS LA TÊTE COMME UN GOURDIN ... OÙ T'ES PLUS PROCHE DES MAINS QUE DES HUMAINS J'AI VU DES ATTAQUES AU 'CROISSANT CHAUD' LE MATIN QUI MÉRITAIENT PAS QU'ON NOUS TRAITE D'ASSASSINS..: QUE SONT DEVENUS TOUS MES AMIS MAIS AUJOURD'HUI JE PLEURE ET PUIS J'EN RIS ON S'EST PAS TOUS TIRÉ D'AFFAIRE PAS DE LA MÊME MANIÈRE ON ÉTAIT CHAUDS, TOUS COMME NOS AÎNÉS C'EST PAS LA FAUTE À LA MÈRE MÉDITERRANÉE MAIS JE SAIS QU'ON ALLAIT PLUS SOUVENT AU CINÉ. ON EST MONTÉ SUR TOUS LES ARBRES À BOUT DE BRAS LES POMMIERS, TOUS LES CERISIERS, LES ACACIAS MON FRÈRE! TOUTES LES BRANCHES SE RAPPELLENT DE MOI. ON CUEILLAIT PAS, ON FAISAIT DES RAVAGES ET PUIS LES DEVANTURES ET TOUS LES ÉTALAGES A 15 ANS, TOUT PASSE, PASSE ET DANS L'ŒSOPHAGE... COMME ON FINIT PAR ATTRAPER LA DIARRHÉE ET QU'ON A DIGÉRÉ LES FRUITS AVARIÉS ON S'ATTAQUE À L'ÉPICIER, ON S'ATTAQUE À L'ÉPICIER DE L'ÉPICIER TU PASSES À L'ÉPICIÈRE TU VEUX MANGER TOUTE LA TERRE ENTIÈRE ALORS ON CASSAIT TOUT, ON LÂCHAIT PAS L'AFFAIRE ON A COMMENCÉ À MARQUER DES TERRITOIRES FILS DE CRAO ET DE TOUS LES BARBARES UN CONCENTRÉ DE MÉCHANCETÉ RARE ET TOUS LES JOURS, ON ÉTAIT EN VACANCES MAIS FRANCHEMENT TOUT EST FOUTU D'AVANCE QUAND LE POIDS EST D'UN SEUL CÔTÉ DE LA BALANCE APRÈS LES MUNCHAKUS ET LA CAPE À ZORRO APRÈS LES MOBYLETTES ET LES PETITS VÉLOS Y RESTAIT RIEN, Y FALLAIT DU NOUVEAU CORRIGÉS PAR DES ADULTES À BOUT DE NERFS QUI NOUS AURAIENT BRÛLÉ À L'ESSENCE ORDINAIRE II LEUR EN MANQUAIT LE COURAGE POUR LE FAIRE MOI, Y'A DEUX TROIS CHOSES QUE JE REGRETTE POUR UNE PORTE QUI S'EST UN PEU OUVERTE UN SOURIRE QUI DISAIT, IL EST PAS SI CON. UN ÎLOTIER À QUI J'AURAIS DIT NON ET QUI M'A SAOULÉ AVEC SON INTÉGRATION INTÉGRÉ, JE LE SUIS; OÙ EST LA SOLUTION ? INTÉGRÉ, JE LE SUIS; OÙ EST LA SOLUTION ? INTÉGRÉ, JE LE SUIS; OÙ EST LA SOLUTION ? INTÉGRÉ, JE LE SUIS; OÙ EST LA SOLUTION ?

From Quinze Ans by Zebda
Image
Text
Passe Jamais Rien Quote: J'ME RETROUVE ASSIS LÀ, APRÈS C'T'ALBUM, ÉTERNELLE FEUILLE BLANCHE TOUJOURS LA MÊME SUR LAQUELLE J'PLANCHE, SUR LAQUELLE MES VERS DANSENT SOLITAIRE QUAND TOUT LE MONDE DORT J'ARRIVE PAS À ME TAIRE, FAUT QUE J'ÉCRIVE, C'EST MA DROGUE J'AI C'BESOIN DE ME CONFIER OU DE M'LACHER J'CROIS QUE ÇA ME LIBÈRE ET QU'AU FINAL J'ME SENS MOINS ATTACHÉ L'ALBUM EST DUR, COMME SLIM ME L'A DIT IL EST TROP PUR POUR GUÉRIR MA MALADIE, J'AI QUE L'ÉCRITURE J'PENSAIS QU'APRÈS L'AVOIR FINI JE SERAI À MÊME DE M'CONSACRER À MA FAMILLE MAIS MERDE C'EST LA MÊME J'SUIS TOUJOURS MAL, MAL DANS MA PEAU, MAL DANS MA TÊTE PLUS J'AVANCE ET PLUS J'SUIS SEUL, C'EST UN FAIT MEC, J'AIMERAIS T'DIRE QU'J'AI TROUVÉ LA PAIX MAIS C'EST PAS VRAI, DONC PERSO J'CONTINUERAI À RAPPER J'CONTINUERAI À RAPPER, À BALANCER MES TEXTES SUR SCÈNE OU DANS MA CHAMBRE, J'RESTE UN AUTEUR INTERPRÈTE AVEC C'T'ALBUM, DES PAGES DE MA VIE J'VIENS ARRACHER DONC C'EST NORMAL SI UNE PARTIE DE MON PUBLIC EST FÂCHÉ J'AI PAS VOULU FAIRE LE DINGUE OU LE PSYCHOPATHE... AU FINAL, J'SUIS QU'UN MEC QUI FLINGUE ET QUI ÉPATE ET QUI PARLE DE C'QUI S'PASSE DANS SON ENTOURAGE PARCE QUE C'EST LA RAGE QUI DOMINE ET NOUS HABITE ET CE DEPUIS LE DÉPART QUE LES MECS QUI ONT SUIVI QUELQUE CHOSE LÈVENT LA MAIN J'PARLE POUR CEUX QUI AGISSENT ET, SE SOUCIENT DU LENDEMAIN CHAQUE SOIR MA VIE J'LA REMETS EN SCÈNE S'EN SUIVENT DES TEXTES QUI S'EMPILENT ET QUI S'ENCHAÎNENT QUI M'ENTRAÎNENT LOIN D'CE MONDE ET D'SES PEINES LOIN D'CE MAL QUI NOUS GANGRÈNE, J'USE DE MES MOTS POUR APAISER MA HAINE ECOUTE SI MA VIE D'ARTISTE SE CONCRÉTISE PAS QU'IL EN SOIT AINSI, AVOIR FAIT CE DISQUE EST DÉJÀ UNE VICTOIRE L'ALBUM EST NOIR CAR NOIRE EST MA CARRIÈRE J'AURAIS DU SORTIR D'PUIS DES LUSTRES MAIS ÉPAISSES SONT LES BARRIÈRES. ALORS J'ENCAISSE ET FAIS UN BIZ DE MA TRISTESSE SI J'AVAIS PU SORTIR AVANT, J'L'AURAIS FAIT EN VITESSE C'EST JUSTE LA VIE UN JOUR ÇA PASSE, UN JOUR ÇA CASSE DÉDICACE À CEUX QUI M'SUIVENT DEPUIS L'DÉBUT QUI RATENT PAS UNE OCCAZ' DE M'ÉCOUTER LES VRAIS SAVENT QUE J'SUIS DÉGOÛTÉ QUAND ON VIENT ME VOIR :'WECH CAS POURQUOI T'AS PAS TOUT NIQUÉ?' POURQUOI J'AI PAS TOUT NIQUÉ? VA SAVOIR J'AI TÈTRE RATÉ LE COCHE APRÈS 'LYON' ET LES STREET TAPES, LE PUBLIC ÉTAIT POURTANT DANS MA POCHE. ECOUTE MES MORCEAUX TU M'VERRAS GRANDIR DÈS 'J'AI LA MORT' À AUJOURD'HUI, MON PARCOURS AURAIT PU ÊTRE PIRE QUAND ON EST JEUNES NORMAL ON A LA RAGE ET PUIS VIENT L'AGE OÙ COMME MOI, PÉLO ON TOURNE LA PAGE.
J'ME RETROUVE ASSIS LÀ, APRÈS C'T'ALBUM, ÉTERNELLE FEUILLE BLANCHE TOUJOURS LA MÊME SUR LAQUELLE J'PLANCHE, SUR LAQUELLE MES VERS DANSENT SOLITAIRE QUAND TOUT LE MONDE DORT J'ARRIVE PAS À ME TAIRE, FAUT QUE J'ÉCRIVE, C'EST MA DROGUE J'AI C'BESOIN DE ME CONFIER OU DE M'LACHER J'CROIS QUE ÇA ME LIBÈRE ET QU'AU FINAL J'ME SENS MOINS ATTACHÉ L'ALBUM EST DUR, COMME SLIM ME L'A DIT IL EST TROP PUR POUR GUÉRIR MA MALADIE, J'AI QUE L'ÉCRITURE J'PENSAIS QU'APRÈS L'AVOIR FINI JE SERAI À MÊME DE M'CONSACRER À MA FAMILLE MAIS MERDE C'EST LA MÊME J'SUIS TOUJOURS MAL, MAL DANS MA PEAU, MAL DANS MA TÊTE PLUS J'AVANCE ET PLUS J'SUIS SEUL, C'EST UN FAIT MEC, J'AIMERAIS T'DIRE QU'J'AI TROUVÉ LA PAIX MAIS C'EST PAS VRAI, DONC PERSO J'CONTINUERAI À RAPPER J'CONTINUERAI À RAPPER, À BALANCER MES TEXTES SUR SCÈNE OU DANS MA CHAMBRE, J'RESTE UN AUTEUR INTERPRÈTE AVEC C'T'ALBUM, DES PAGES DE MA VIE J'VIENS ARRACHER DONC C'EST NORMAL SI UNE PARTIE DE MON PUBLIC EST FÂCHÉ J'AI PAS VOULU FAIRE LE DINGUE OU LE PSYCHOPATHE... AU FINAL, J'SUIS QU'UN MEC QUI FLINGUE ET QUI ÉPATE ET QUI PARLE DE C'QUI S'PASSE DANS SON ENTOURAGE PARCE QUE C'EST LA RAGE QUI DOMINE ET NOUS HABITE ET CE DEPUIS LE DÉPART QUE LES MECS QUI ONT SUIVI QUELQUE CHOSE LÈVENT LA MAIN J'PARLE POUR CEUX QUI AGISSENT ET, SE SOUCIENT DU LENDEMAIN CHAQUE SOIR MA VIE J'LA REMETS EN SCÈNE S'EN SUIVENT DES TEXTES QUI S'EMPILENT ET QUI S'ENCHAÎNENT QUI M'ENTRAÎNENT LOIN D'CE MONDE ET D'SES PEINES LOIN D'CE MAL QUI NOUS GANGRÈNE, J'USE DE MES MOTS POUR APAISER MA HAINE ECOUTE SI MA VIE D'ARTISTE SE CONCRÉTISE PAS QU'IL EN SOIT AINSI, AVOIR FAIT CE DISQUE EST DÉJÀ UNE VICTOIRE L'ALBUM EST NOIR CAR NOIRE EST MA CARRIÈRE J'AURAIS DU SORTIR D'PUIS DES LUSTRES MAIS ÉPAISSES SONT LES BARRIÈRES. ALORS J'ENCAISSE ET FAIS UN BIZ DE MA TRISTESSE SI J'AVAIS PU SORTIR AVANT, J'L'AURAIS FAIT EN VITESSE C'EST JUSTE LA VIE UN JOUR ÇA PASSE, UN JOUR ÇA CASSE DÉDICACE À CEUX QUI M'SUIVENT DEPUIS L'DÉBUT QUI RATENT PAS UNE OCCAZ' DE M'ÉCOUTER LES VRAIS SAVENT QUE J'SUIS DÉGOÛTÉ QUAND ON VIENT ME VOIR :'WECH CAS POURQUOI T'AS PAS TOUT NIQUÉ?' POURQUOI J'AI PAS TOUT NIQUÉ? VA SAVOIR J'AI TÈTRE RATÉ LE COCHE APRÈS 'LYON' ET LES STREET TAPES, LE PUBLIC ÉTAIT POURTANT DANS MA POCHE. ECOUTE MES MORCEAUX TU M'VERRAS GRANDIR DÈS 'J'AI LA MORT' À AUJOURD'HUI, MON PARCOURS AURAIT PU ÊTRE PIRE QUAND ON EST JEUNES NORMAL ON A LA RAGE ET PUIS VIENT L'AGE OÙ COMME MOI, PÉLO ON TOURNE LA PAGE.

From Epilogue by Casus Belli